Modifications des limites d'exposition sur le lieu de travail (LEMT)

26 juillet 2018

Que sont les limites d'exposition sur le lieu de travail ?

Les limites d'exposition sur le lieu de travail (LEMT) fournissent un niveau maximal légal pour les substances nocives afin de contrôler les conditions de travail.

Directive et normes nationales

La directive européenne 2017/164 établit de nouvelles "valeurs limites indicatives d'exposition professionnelle" (VLIEP) pour un certain nombre de substances toxiques. L'exécutif britannique de la santé et de la sécurité (HSE) a décidé de modifier les limites légales britanniques afin de refléter les nouvelles VLIEP. Cette décision du HSE a été prise pour se conformer aux articles 2 et 7 de la directive, qui exigent que les États membres établissent les nouvelles valeurs limites d'exposition professionnelle dans les normes nationales avant le21 août 2018.

Seuils d'alarme des détecteurs de gaz

Les limites d'exposition définies dans cette directive 2017/164 sont basées sur les risques d'exposition personnelle: l'exposition d'un travailleur à des substances toxiques au fil du temps. Les limites (configurées dans les détecteurs de gaz en tant que "niveaux d'alarme TWA") sont exprimées sur deux périodes de temps :

  • STEL (limite d'exposition à court terme) : une limite de 15 minutes
  • LTEL (limite d'exposition à long terme) : une limite de 8 heures

Les moniteurs portables (personnels) sont destinés à être portés par l'utilisateur à proximité de sa zone de respiration afin que l'instrument puisse mesurer son exposition au gaz. Les alarmes TWA (pondérées en fonction du temps) de l'instrument alertent donc l'utilisateur lorsque son exposition dépasse les limites fixées par les normes nationales.

Les moniteurs portables peuvent également être configurés avec des alarmes "instantanées" qui se déclenchent immédiatement lorsque la concentration de gaz dépasse le seuil. Il n'existe pas de normes pour définir les niveaux d'alarme pour les alarmes instantanées, c'est pourquoi elles sont généralement réglées sur les mêmes seuils que les alarmes MPT. Certains des nouveaux seuils VME sont suffisamment bas pour que les fausses alarmes fréquentes deviennent un problème important s'ils étaient également adoptés pour le réglage de l'alarme instantanée. Par conséquent, les nouveaux instruments portables conserveront les seuils d'alarme instantanée actuels.

Les détecteurs de gaz fixes n'utilisent que des alarmes "instantanées" car ils ne sont pas portés par l'utilisateur et ne peuvent donc pas mesurer l'exposition d'une personne au gaz dans le temps. Les niveaux d'alarme pour les détecteurs fixes sont souvent basés sur les alarmes TWA car ce sont les seules directives publiées. Le document RR973 du HSE (Review of alarm setting for toxic gas and oxygen detectors) fournit des conseils sur la définition de niveaux d'alarme appropriés pour les détecteurs fixes en tenant compte des conditions du site et de l'évaluation des risques. Dans certaines applications où il peut y avoir un fond de gaz, il peut être approprié de régler les niveaux d'alarme des détecteurs fixes à un niveau supérieur à celui indiqué dans le document EH40 pour éviter les fausses alarmes répétées.

Reconfiguration des seuils d'alarme des détecteurs de gaz

Les utilisateurs de détecteurs de gaz portables qui choisissent d'ajuster les seuils d'alarme de leur appareil pour s'aligner sur la directive peuvent facilement le faire en utilisant une variété d'accessoires disponibles auprès de Crowcon. Pour de plus amples informations sur les accessoires d'étalonnage et de configuration, consultez les pages produits sur www.crowcon.com.

D'autres documents peuvent vous être utiles :

http://www.hse.gov.uk/pubns/priced/eh40.pdf

http://www.hse.gov.uk/research/rrhtm/rr973.html

 

Laisser une réponse

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.